Rami en ligne

Le Rami est un jeu de cartes très prisé chez les jeunes. Comme vous allez le constater, il n’en existe pas vraiment de règle arrêtée, mais plutôt différentes variantes. Nous allons donc exposer les bases de ce jeu international, ainsi que quelques-uns de ses dérivées…

Tout le monde ou presque a déjà joué au Rami. Ce jeu de carte présente l’avantage d’utiliser que des règles assez faciles à comprendre et accessible aux gens de tous âges. Avant que l’on entre dans le vif du sujet, sachez que, dans les pays anglo-saxons, le rami s’appelle le Rummy. On distribue de six à 10 cartes par joueur (10 à deux joueurs, sept à trois-quatre ou cinq joueurs 6 à six ou sept joueurs). l’objectif est de se débarrasser de ses cartes en réalisant des brelans (trois cartes de même valeur), des carrés (quatre cartes de la même valeur), ou bien des suites (également appelées séquences) de trois cartes consécutives ou plus.

L’ordre de valeur des cartes est l’ordre croissant classique, de l’as au roi. Après la distribution des cartes, le talon est posé au milieu de la table. La première carte et retournée et le reste sert de pioche. Chaque joueur peut soit poser une combinaison issue de sa main, soit prendre la carte visible et l’utiliser immédiatement pour poser une combinaison, soit, enfin, piocher et attendre son prochain tour pour poser une combinaison s’il le peut.

Apprendre à jouer au rami en ligne
Cliquez sur l'image ci-dessus pour commencer à apprendre à jouer au rami en ligne

Il faut préciser qu’il est parfaitement possible de poser plusieurs combinaisons en même temps. De la même façon, un joueur n’est pas obligé de poser combinaison s’il ne le désire pas. À la fin de son tour, le joueur doit se défausser d’une de ces cartes, face visible, à côté de la pioche. Cette carte peut être directement celle qui vient de piocher.

Jouer chez les autres…

Une des grandes particularités du rami réside dans le fait que les joueurs peuvent compléter des combinaisons autres que les leurs. Il est possible de transformer des brelans en carrés ou bien encore de compléter des suites, aussi bien dans son camp que dans celui des autres.

Cet aspect ajoute une part non négligeable de stratégie : en posant rapidement beaucoup de combinaisons, on donne en effet aux autres joueurs la possibilité de se débarrasser de leurs cartes. Attention cependant : pour avoir le droit de jouer chez les autres, on doit déjà avoir posé au minimum une combinaison.

Attendre pour poser ses combinaisons peut également présenter un certain risque, et il n’est pas rare qu’en abusant de cette stratégie un joueur téméraire se retrouve avec pléthore de combinaisons valides dans sa main-valides mais pas posées !

La partie terminée lorsqu’un joueur, à la fin de son tour, a réussi à se débarrasser de toutes ses cartes. On fait ensuite le compte des points restant dans la main de chacun des perdants.

On utilise leur valeur pour les cartes chiffrées, en les figures valent 10 points, les as 11 points.

Les variantes

parmi les nombreuses variantes du rami, la plus connue est certainement celle qui utilise deux jeux de 54 cartes au lieu d’un seul (les jokers sont également utilisés). Le nombre de cartes distribuées en début de partie est fixé à 10, quel que soit le nombre de joueurs (toujours de 2 à 7). La première différence est que, pour avoir le droit de commencer à poser sa première combinaison, un joueur doit obligatoirement totaliser 51 points avec les combinaisons qu’il est prêt à poser. Dans une suite de type 1-2-3, un as vaut un point, mais dans un brelan ou une suite de type dame-roi-as,il vaut 11 points. Quant au joker, il vaut sur le tapis la valeur de la carte qu’il remplace les 25 points dans la main de celui à qui il reste à la fin du.

Autre particularité de ce joker : une fois posée sur la table, il peut être échangé à n’importe quel joueur capable de le remplacer par la carte à laquelle il se substitue. Par exemple imaginons que soit posée la combinaison suivante :

valet de coeur-dame de coeur-joker.

Si un joueur possède le roi de coeur, il peut récupérer le joker en le remplaçant par son roi. Ce joker doit immédiatement être utilisé dans une combinaison. Dernier point : un joker ne peut pas être utilisé pour réaliser les 51 points initiaux. Ce

Le Gin Rami

Egalement connu sous le nom de Gin Rummy, ce jeu est une variante relativement intéressante  du rami :

il se joue toujours avec un jeu de 52 cartes, mais uniquement à 2 joueurs. L’objectif consiste à toujours se débarrasser de ces cas en effectuant des combinaisons ; mais l’as est considéré à la fois comme la carte la plus grande et comme la plus petite sans discontinuité. Ainsi, il est possible de réaliser une suite de type roi-as-2. Il est par ailleurs obligatoire de poser des combinaisons de huit cartes au moins.

En étalant 10 cartes, on réalise un petit Gin, avec 11 cartes, on forme un grand Gin. Les valeurs de cartes sont également différentes : 15 points pour les as. Quant aux petits et aux grands Gins, ils rapportent respectivement 25 et 50 points, augmentée des points restant dans le jeu du perdant.

Affiliation webmaster | Club Vip | Nos liens | Plan du site | Nous contacter Prévention de l'addiction au jeu Prévention de l'addiction au jeu Casino-area.com est interdit au moins de 18 ans Casino-area.com s'engage à respecter vos informations personnelles et à ne pas les communiquer à un tiers